vendredi 21 octobre 2016

Corydora Paleatus baby

Attention, il faut bien regarder. Le sujet principal de cette vidéo ne fait que quelques millimètres et le film est tourné en conditions nocturne, simplement éclairé avec une lampe de poche.


mercredi 7 septembre 2016

Grave attaque de points blancs.

C'est une véritable hécatombe qui a frappé l'aquarium de 288 litres asiatique.

Deux groupes de poissons - les barbus cerises et les barbus à 5 bandes -  ont présenté, du jour au lendemain, une forte infestation par ces parasites.

La maladie des points blancs est due à un protozoaire unicellulaire cilié. Les poissons atteints par cette maladie sont recouverts de petits points blancs, comme si ces derniers avaient été saupoudrés de sel ! 
Outre ces petits points blancs, les poissons malades se reconnaissent à leur comportement typique. En effet, les poissons qui servent d'hôtes à l'Ichtyophtiurius multifiliis deviennent amorphes et cherchent à se frotter contre les éléments du décor et les plantes. Les poissons peuvent aussi montrer des signes de détresses respiratoires lorsque les points blancs envahissent leurs branchies. Il est à noter qu'a ce dernier stade, l'état des poissons doit devenir préoccupant, la mort de ces derniers n'étant plus très lointaine.
L'Ichtyophtiurius multifillis attaque prioritairement des poissons stressés et fragilisés.


Les derniers poissons ayant été introduits dans cet aquarium l'ont été un mois et demi avant la contamination, je ne pense donc pas que cela soit à l'origine du problème.

Mais, l'apparition des points blancs a eu lieu pendant une semaine de fortes chaleurs. Je pense que cette augmentation de température à créé une situation de stress et, simultanément, provoqué un développement accéléré de ces parasites, naturellement présents dans l'eau.

Un premier traitement classique au bleu de méthylène à été tenté, mais sans succès. Le produit était probablement trop ancien. J'ai appris par la suite que le bleu de méthylène aurait une durée de validité de trois mois seulement à partir de du moment de sa préparation (dissolution).

Bref, trois jours de perdus et qui furent lourds de conséquences.

Après un gros changement d'eau, un nouveau traitement à été tenté à base de Punktol JBL. Bien que j'aie traité à demi-dose (10ml pour 200 L) afin d'épargner les corydoras présents dans l'aquarium et sensibles à ce produit, les résultats ont été assez impressionnants.  

Malheureusement, ce traitement est intervenu un peu tard et si il à permit de sauver le gourami bleu "gold" et un barbu cerise (les corydoras n'ayant pas été atteints), la totalité des barbus à cinq bandes (14 poissons) à succombé ainsi que 9 barbus cerises sur 10.

C'est la première fois que je suis victime d'un tel problème sanitaire. Des attaques de points blancs sont déjà survenues (en général sur des poissons fraîchement introduits), mais jamais à ce point.

Je vais maintenant attendre un peu avant de ré-introduire des poissons par sécurité.

jeudi 25 août 2016

Trichocoronis rivularis (Shinnersia rivularis)

Encore une nouvelle plante que je n'avais jamais eu auparavant. Séduit par la forme originale de ses feuilles, elle prendra place au centre de l'aquarium de 330 litres pour former un petit massive devant les hygrophila difformis et les alternanthéra reinikii.

Plante originaire du Mexique, elle semble réputée pour sa croissance rapide. La hauteur maximale serait d'après les sources ci-dessous d'environ 60 cm. J'essaierai de pincer les tiges vers une quarantaine de cm pour que les pieds buissonnent et ne pas avoir trop d'espace entre les noeuds des feuilles.

http://www.aquabase.org/plant/view.php3?id=189&desc=shinnersia-rivularis

http://www.floraquatic.com/toutes-les-plantes/2011-shinnersia-rivularis.html

https://www.aquaportail.com/fiche-plante-422-shinnersia-rivularis.html

Lors de leur livraison, les tiges étaient toutes courbées vers le bas. Pas très joli à vrai dire.


Les tiges étaient tellement tordues, qu'il était très difficile de les prendre en photo.

Après 24 heures dans le bac, les tiges sont bien redressées, plus qu'à pousser.



Rotala sp "Vietnam"

Parmi les plantes reçues hier, il y avait deux pots de Rotala sp "Vietnam".

Assez étonnante comme plante. La première chose qui m'est venue à l'esprit en les voyant est qu'elles ressemblaient à des branches de sapin artificiel.

Même au toucher, j'avais la sensation de toucher une branche de sapin. Très étonnant.

Une fois mise en place dans le 288 litres, il faut bien dire qu'elles ne payaient pas vraiment de mine avec ces brins un peu désordonnés et tordus.

24 heures après la plantation, elles ont repris un peu de tenue. C'est déjà beaucoup mieux



D'après les informations du vendeur, elles ne devraient pas dépasser une quarantaine de cm. Idéale donc en plan intermédiaire. On verra si l'information est exacte.

mercredi 24 août 2016

Quelques plantes de plus

Quelques plantes de plus qui seront réparties dans trois aquariums (360 L, 288 L  et Nano). Elles compléteront les plantations actuelles ou remplaceront des plantes trop vieilles qui ne repartent pas correctement.







Quelques photos en  place. Du moins celles qui sont accessibles pour une photo. Certaines sont encore trop petites et à l'arrière plan, donc difficilement photographiables dans de bonnes conditions.

Echinodorus xinguensis

Echinodorus harbich

Echinodorus major

Echinodorus aflame

Cryptocoryne nevellii

Pogostemon helferi

Rotala sp "Vietnam"

Ne sont pas encore photographiables dans de bonnes conditions Fougères de Sumatra, Hygrophila difformis et Trichocoronis rivularis.


samedi 6 août 2016

Planter Anubias au sol

Si les plantes comme les Anubias sont souvent fixées à des racines ou des roches, pour les espèces les plus grandes (Anubia congensis, Anubias gracillis par exemple), il est parfois plus intéressant de les planter au sol.

Mais les rhizomes de ces plantes ne supportent pas d'être enterrées. Une petite astuce permet de remédier à ce problème.

Un tube en plastique est rempli de sable et chaque extrémité est bouchée avec un peu de mousse de filtration.

Les rhizomes sont ensuite fixés sur ce tube (colle spéciale pour plante, fil de pêche, ...)
 

Le tube en plastique est ensuite enterré de manière à laisser les rhizome au dessus du substrat